Un peu d'histoire

Du Finistère au Morbihan

Le département du Finistère est créé à la révolution française, le 4 mars 1790 à partir de la partie la plus occidentale de l’ancienne province de Bretagne.

Il comprend l’ouest de l’évêché de Cornouaille, l’intégralité du Léon et le tiers ouest du Trégor, ainsi qu’un petit bout du Broërec ou Vannetais.

Par ailleurs le département du Finistère s’agrandit aux dépens de son voisin du Morbihan, en annexant la commune de Locunolé.

 

Ce sera l’unique modification territoriale du département, après sa création, bien que d’autres communes réclameront en vain leur rattachement au Finistère pour des raisons géographiques, linguistiques et historiques.

Ce sera le cas des communes de l’ancienne sénéchaussée de Gourin : Gourin, Le Faouët, Guiscriff (dont faisait partie Lanvénégen).

 

Lanvénégen devient une commune en 1790 et même un chef-lieu de canton, et eut dans sa circonscription Guiscriff et locunolé ; en même temps il entra dans le district du Faouët et dans le département du Morbihan.

 

En 1801, Lanvénégen perdit son titre de canton, pour appartenir au Faouët, et passa par suite du Concordat dans le nouveau diocèse de Vannes. L'année suivante, il fut régulièrement érigé en paroisse, comme il l’était déjà en commune, et depuis il conserve sa double existence, civile et religieuse.

Quelques événements qui ont marqué l'histoire de la Commune de Lanvénégen

1675 (juin-septembre) :

Révolte du papier timbré : certains habitants de la paroisse participent au pillage du chateau du seigneur de Kergoet (sud de Carhaix). Parmi les 17 paroisses qui doivent verser 50 000 £ de dédommagements à ce seigneur, Guiscriff (dont sans doute sa trêve Lanvénégen) est imposée à hauteur de 3000 £. Un prêtre de la trêve, Alain MAILLARD, "homme lestré mais de mauvaise vie" est accusé par un décret du Parlement (de Rennes) de crime de sédition : il aurait excité le peuple à la révolte "sous ombre d'une imposition imaginaire de gabelle".

La révolte du papier timbré, initialement dirigée contre le pouvoir royal, mais qui tourna rapidement à une révolte anti-seigneuriale, fut férocement réprimée en Basse Bretagne : pendaisons,...

 

1790 :

Rattachement de Lanvénégen au Morbihan : pour fournir à Quimperlé un arrière-pays à l'Est situé dans le Finistère, les députés bretons cèdent les paroisses des cantons de Gourin et du Faouët au Morbihan. Ces communes se retrouvent isolées par leur langue (le reste du département parle le vannetais).

 

1792 - 1800 :

Les Chouans : en 1793 les habitants de Lanvénégen refusent la levée des conscrits. A partir de 1794 Lanvénégen, comme les communes alentours, est un bastion chouan ou se succèdent les escarmouches entre bleus et blancs.

 

Actualités

Interdiction de brûler des végétaux

cliquez ici

Lutte contre le frelon asiatique

cliquez ici

Cantine

Il y a quoi à manger demain midi à la cantine? Cliquez ici pour connaître la réponse (voir les menus mois par mois)

Bulletin Municipal

Le dernier bulletin de juillet 2017 est paru. Pour le consulter, cliquez ici.

BM juin 2013

Animations sur la Commune

A retrouver dans la page "Vivre à Lanvénégen" ou cliquer ici